Union Africaine : Alger mène la fronde contre Israël

Alger lance une procédure pour rejeter le projet d’intégrer Israël comme membre observateur de l’Union africaine (UA).

Avec d’autres pays, il dénonce une décision unilatérale dans une lettre adressée au  président de la Commission de l’UA. Moussa Faki Mahamat est accusé d’avoir décidé, dans son coin, d’intégrer l’État hébreu comme observateur. Ils seraient 14 pays à en vouloir à la Commission de l’Union africaine pour avoir accepté Israël comme membre observateur de l’Union sans “consultations préalables avec tous les pays membres”. Les autorités algériennes auraient notamment réussi à convaincre des poids lourds comme l’Afrique du Sud ou encore le Niger, la Tunisie, la Libye, la Mauritanie, l’Égypte, les Comores et Djibouti.

Lire cet article  Réaction du ministère de la défense dans l'affaire du sous-marin Israélien

Une attaque à l’encontre de Moussa Faki

Dans une lettre adressée le 2 août au président de la Commission, ils reprochent à Moussa Faki d’avoir pris, sans consultations préalables, une décision sur “une question politique sensible” à propos de laquelle, précise la lettre,  “l’Union africaine a pris des décisions claires qui expriment sa position soutenant la cause palestinienne”.

Les sept pays arabes-africains regrettent également que le commissaire n’ait pas respecté “les buts et les principes” de l’acte constitutif de l’Union africaine, ce qui a été “respecté par ses prédécesseurs”, rappellent les protestataires, estimant que cela ne sert pas l’intérêt de l’Union africaine.

Les sept pays considèrent également que le commissaire passe outre les décisions de l’Union africaine de 2002, 2005 et 2007 en ce qui concerne les droits du peuple palestinien.

Lire cet article  Incident avec un sous-marin étranger : la réaction du ministère de la défense

Israël était membre observateur dans l’Organisation de l’unité africaine (OUA) avant qu’elle ne se transforme en Union africaine en 2002.

Kader Abderrahim, chercheur et auteur de Géopolitique de l’Algérie, analyse cette arrivée d’Israël en tant qu’État observateur comme révélateur d’une recomposition géopolitique.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS