URGENT: Ahmed Ouyahia condamné à 15 ans et Abdelmalek Sellal à 12 ans de prison

6

Le juge du tribunal de Sidi Mhamed a rendu son verdict mardi dans l’affaire e dite  du  « montage de véhicules », condamnant  Ahmed Ouyahia à 15 ans de prison ferme et 2 millions de dinars et  Abdelmalek Sellal à  12 ans de prison   ferme et un million de dinars d’amende. Abdeslam Bouchoureb, ex-ministre de l’industrie, qui fait l »objet d’un mandat d’arrêt international est condamné pour sa part à  à 20 ans de prison ferme.

Deux -ex ministres de l’Industrie Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi a écopé de dix ans de prison ferme, Yamina Zerhouni est condamnée à 5 ans de prison ferme, alors que l’ex ministre du transport et directeur de campagne de Bouteflika, Abdelghani Zaâlane a été aquité.

Concernant les hommes d’affaire, Ali Haddad et condamné à  7 ans de prison ferme, Hassan Arbaoui à six ans de prison ferme, Mohamed Bairi à 3 ans de prison ferme. Farés Sellal, le fils de l’ex-premier ministre est condamné à trois de prison ferme.

 

Lire aussi  Les manifestants exigent la libération des détenus

6 Commentaires

  1. Dieu merci aujourd’hui un État de droit la confiance René dans notre pays grâce à notre armée un autre ministre de la Justice Zermati qui va réformer cette justice du téléphone ou du plus fort qui écrase le plus petit one two three viva l’Algérie

  2. Three,two,,one boom !!!!!! gay ed fayeh et les généraux de merde et les 5 serpillières et les cashiristes et tous les ennemis de l Algérie, explosent inchallah .

  3. La mane pétrolière et toutes les richesses du pays aveuglent le commandement de l’armée et cela fait juste 57 ans qui sont les maîtres de la gestion de ce magot et ils ne veulent pas que cela change, sinon pourquoi ne pas mettre tout à plat et faire une période de transition le temp d’ascenir la constitution, les listes électorales, les parties politiques et libérer les détenus d’opinions, les libertés de la presse et surtout l’indépendance de la justice et enfin organiser une élection avec toutes les personnes qui veulent se présenter et laisser la vraie liberte au peuple de choisir qui veux les gouverner et l’Algérie sera un paradis sur terre. Et tout cela dans dans climat serein et apaisé et en plus festif puisque nous serons tous sur le même et unique objectif c’est la réussite de l’Algérie dans ce monde de prédateurs.

  4. C’est la manne et l’embellie pétrolière qui a donné des ailes aux gouvernants pour voler dans la corruption . Ce pétrole , un don du ciel pour faire de ce territoire un paradis sur terre , est devenue une malédiction aveuglant ses dirigeants aux pires excès et en aiguisant un appétit insatiable.
    Que l’on se sert dans les caisses de l’Etat pour réinvestir dans son pays en créant de la richesse et de l’emploi est un crime économique qui peut bénéficier de circonstances atténuantes mais que l’on transfère son butin dans des comptes offshore relève de la trahison du peuple et mérite d’être pendu haut et court en place public pour dissuader tout éventuel émule.

  5. Ce n’est pas assez condamné,donnez moi la somme qui ont volé,et condamné moi le double peine,c’est une justice de la jungle,une justice des copains copains,c’est une juste de voyous,c’est une justice, l’accusé est aussi juge,c’est la justice des Arabes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici