USM Alger : Un leader aux pieds d’argile

0

Après avoir réussi à dominer la première partie de saison, l’USM Alger est en train de marquer le pas à un moment crucial du championnat de Ligue 1 de football, voyant l’écart se réduire à trois points avec son dauphin la JS Kabylie, à quatre journées de l’épilogue. Le point décroché dimanche en déplacement à Sétif (1-1) dans le cadre de la 26e journée a certes stoppé l’hémorragie après une mauvaise série de trois défaites de suite concédées dans les derbies face aux Paradou AC (2-1), MC Alger (3-2) et CR Belouizdad (3-2), mais s’est avéré insuffisant pour se mettre à l’abri. Et pour cause : les deux poursuivants directs, la JS Kabylie et le Paradou AC, n’ont pas raté l’occasion de l’emporter à domicile face, respectivement, au MC Oran (4-2) et à la JS Saoura (2-0). Du coup, l’USMA, qui pouvait largement faire le plein devant son public lors des précédentes sorties pour éviter toute mauvaise surprise, est en danger avec le retour en force de la JSK et du PAC. Les « Académiciens » pourraient même revenir à un point du leader en cas de victoire samedi prochain à domicile face au NA Husseïn-Dey, en mise à jour de la 24e journée. Pour plusieurs observateurs, l’USMA n’a plus l’étoffe d’un champion. Le club doit réaliser un parcours sans-faute lors des quatre derniers matchs pour espérer décrocher le titre. Le calendrier reste néanmoins défavorable aux « Rouge et Noir » avec notamment deux déplacements périlleux à Tizi-Ouzou (28e journée) et Constantine (30e journée).

Les raisons d’un passage à vide
Plusieurs raisons ont fait que le club algérois se trouve dans cette situation délicate, marquée notamment par le limogeage de l’entraîneur français Thierry Froger, ainsi que des cas d’indiscipline (Chafaï et Meftah) qui ont porté un sérieux coup à la sérénité du groupe. Sur le volet administratif, ce n’est guère mieux et le vice-président Rebbouh Haddad a dû sortir de sa réserve pour démentir, à l’APS, les « spéculations colportées ça et là » faisant état de la vente des actions du capital du club, dont le frère Ali détient la majorité. L’actuel leader du championnat fait face actuellement à une crise financière qui a alimenté toutes les rumeurs.
Des informations ont même circulé dans les réseaux sociaux à propos d’une éventuelle reprise du club par des investisseurs qataris, vite démenties par la direction de l’USMA. Ali Haddad, patron du groupe ETRHB et ancien président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), a été mis en détention provisoire de 30 jours. Il a été appréhendé au poste frontalier d’Oum Teboul alors qu’il s’apprêtait à se rendre en Tunisie, en possession de deux passeports ainsi que de la somme de 5.000 euros et 100 dollars alors que la législation en matière de change stipule qu’au-delà de 1.000 euros, le voyageur est tenu de faire une déclaration à l’entrée et à la sortie des frontières du pays. La difficulté financière de l’USMA risque de s’aggraver avec le retrait du principal sponsor du club, l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy, après 14 années de collaboration.

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here