Vaccination anti-Covid: Benbouzid déplore la faible affluence des algériens

Algérie –A l’occasion de la journée nationale du donneur de sang, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid à travers un communiqué n’a pas également manqué de montrer sa désolation  face à la faible affluence sur la vaccination du covid-19, surtout au sein des catégories professionnelles comme les médecins, les paramédicaux et les enseignants.

En Algérie le taux de vaccination n’a pas dépasser 20 % au niveau de certaines catégories tels que les médecins, enseignants, paramédicaux… Devant ce faibles taux le  ministre de la Santé a certes indiqué qu’«il n’était pas possible d’obliger les citoyens à se faire vacciner, puisque le vaccin n’est pas obligatoire». Cependant, «  il nous est possible d’introduire le pass sanitaire pour en faire une condition d’accès à certains lieux et espaces publics, surtout pour encourager la classe juvénile à se faire vacciner à l’exemple de ce qui se fait dans le secteur de la jeunesse et des sports », a lancé Abderrahmane Benbouzid. A noté  que, ce même constat a été enregistré au niveau des étudiants ou seulement  1% aurait été vacciné. Se disant désappointé du manque d’engouement des Algériens, le ministre a notifié que le pays dispose de 13 millions de doses de vaccin anti-Covid-19, profitant de cette occasion pour réitérer son appel aux citoyens négligents afin de se faire vacciner. « C’est le seul moyen de se prémunir contre le virus tueur et éviter l’apparition d’une quatrième vague », a encore martelé Benbouzid. Ce dernier a également annoncé que les autorités sanitaires ont donné leur feu vert pour la troisième dose de vaccin anti-Covid, « pour ceux qui le souhaitent ou ceux qui ont reçu la première dose depuis plus de six mois », a-t-il précisé. «Nous avons les moyens de vacciner six (06) millions de personnes par mois, pour espérer atteindre l’objectif ciblé d’ici la fin de l’année en cours», a encore expliqué Abderrahmane Benbouzid, regrettant que « de nombreux citoyens qui ont reçu la première dose ne se sont pas présentés pour la deuxième dose ». Au total, près de onze millions de personnes se sont fait vacciner, avait déclaré le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de sa dernière rencontre avec des représentants de la presse nationale.

Lire aussi :
Migration : « Il n'y aura pas de financement de barbelés et de murs aux frontières de l’UE», Ursula von der Leyen présidente de la Commission européenne

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL