- Advertisement -
Home Actualite Ventes et achats de moutons : Le diktat des maquignons

Ventes et achats de moutons : Le diktat des maquignons

- Advertisement -

Par Imen.H :

Comme chaque année, à l’approche de l’Aïd El Adha, la disponibilité du mouton sur le marché, ainsi que le prix auquel il sera cédé, dominent l’actualité du citoyen. Les pères de famille, qui ne prêtent aucune attention à cette question, durant le reste de l’année, commencent à s’y intéresser de plus près, à mesure que l’échéance de l’achat approche. Pour cette année, le cheptel national bénéficie d’une attention particulière de la part des pouvoirs publics qui déploient tous les efforts nécessaires à même d’améliorer et développer la filière des viandes rouges. Composé de 28 millions de têtes d’ovins, de 2 millions de têtes de bovins et de 5 millions de têtes de caprins, et, en prévision de la fête de l’Aïd, 6 points de vente ont été désignés par la direction des Services agricoles et l’inspection vétérinaire pour abriter la vente du cheptel ovin à travers la wilaya d’Alger. (Pins maritimes, Bab Ezzouar, Ain El Benian, El Hamiz, Rouiba et Birtouta). Dans les marchés de Rouïba, Régahia, les prix du bétail varient entre 28.000 et 55.000 DA la tête, à l’exception du mouton dit de « combat » estimé à 100.000 DA voire plus. Lors d’une tournée dans des points de vente à Alger, On s’est rapprochés de certains vendeurs, qui nous ont affirmés de leur tour que cette baisse est due à l’abondance de l’offre et au recul de la demande par rapport à l’année précédente. À Haouche Rouiba, certains citoyens, ont fait part de leur satisfaction quant aux prix pratiqués dans les marchés, affirmant que ces derniers sont accessibles par rapport à l’année précédente, exprimant en revanche leurs craintes concernant la qualité des viandes ovines. Un éleveur de la région a rassuré les clients en affirmant que la tutelle avait chargé des équipes de vétérinaires de prélever des échantillons de têtes de mouton aux fins d’analyse et de contrôle des aliments qui leur sont servis. Un vendeur à Boufarik (Blida) a indiqué que les mesures prises par les responsables du secteur de l’agriculture ont permis aux éleveurs de vendre leur bétail directement aux citoyens.

INTERDICTION DE LA VENTE ANARCHIQUE DES MOUTONS DANS LES VILLES
Les marchés de cheptel vers lesquels affluent habituellement les citoyens lors de l’Aid El Adha et concentrés notamment au niveau des quartiers populaires d’Alger, ne sont plus là, a-t-on relevé. Selon des éleveurs, derrière cette absence, une instruction qui interdit la vente des moutons dans les quartiers et les rues de la capitale et qui fait obligation aux éleveurs de louer des dépôts et des locaux. Pour obtenir l’autorisation de vente de cheptel dans ces dépôts, les éleveurs doivent prouver leur appartenance à cette filière, en fournissant divers documents outre l’extrait du certificat de santé du cheptel destiné à la vente. Selon le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la Pêche, vingt-trois sites ont été installés pour la vente directe des moutons de l’Aid El Adha.

LE SPECTRE DU MOUTON BLEU
L’an dernier, rappelle-t-on, la viande ovine s’est putréfiée après l’abattage, en raison de l’utilisation de compléments alimentaires pour engraisser le bétail par des commerçants saisonniers et ce à des fins lucratives, selon les résultats des enquêtes effectuées par les services de la Gendarmerie nationale en collaboration avec les services du ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche. Cette année, le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche avait auparavant annoncé la mise en oeuvre d’un programme global de prévention et de sensibilisation au profit des éleveurs pour la protection du cheptel contre les différentes maladies tout au long de l’année, accompagné d’une campagne de vaccination intense. Par ailleurs, des permanences seront également effectuées par les services vétérinaires de wilaya au niveau des APC et des lieux d’abattage, tandis que des brigades mobiles, composées de vétérinaires et de techniciens, effectueront des tournées dans les différents lieux susceptibles d’abriter des abattages notamment en milieu rural pour contrôler et répondre aux besoins et sollicitations des citoyens. Dans un souci de respect de l’hygiène et de la santé publique, les services de la voirie de la wilaya ont été instruits de « récupérer les carcasses et organes saisis ainsi que les détritus (paille, cornes, onglons, buse…) et les acheminer vers des lieux d’enfouissement et d’incinération. Notons, par ailleurs, qu’un appel a été lancé, dans ce sens, pour inciter les citoyens à se rapprocher des points de vente autorisés et à se conformer aux instructions des vétérinaires, en matière d’abattage contrôlé. Malgré les nombreux contrôles effectués par les services de la répression et la protection du consommateur, le commerce de la viande issue de l’abattage clandestin se fait la part belle. Des centaines de bêtes échappent aux abattoirs communaux. Au demeurant, la lutte contre ce phénomène qui menace la santé publique, nécessite, non seulement un travail de coordination avec les forces de Sécurité, mais surtout la sensibilisation des consommateurs qui n’hésitent pas à acheter ces viandes, de qualité douteuse, pour économiser quelques dinars. Les agents de la qualité auront, dans ce cadre, à renforcer le dispositif de prévention. Pour les inspecteurs chargés du contrôle de la qualité, ce dispositif va reposer sur la saisie des produits de l’abattage clandestin et des sanctions seront prises à l’encontre des contrevenants, en cas d’infraction.

ACHETEZ VOTRE MOUTON SUR INTERNET !
Plusieurs éleveurs et vendeurs préfèrent la solution  » Web « . De nombreuses annonces sont postées sur le site Ouedkniss.com. Des photos et descriptions qui vantent les moutons sont, également, postées. Vendre des moutons sur le Net est une pratique qui séduit, de plus en plus d’éleveurs et vendeurs de moutons. L’achat du mouton pour le sacrifice de l’Aïd est, chaque année, est devenus un calvaire pour certaines familles. À présent le site d’achat et de vente Oued kniss simplifier la vie. Ça fait plus de 3ans les annonces de ventes de moutons se multiplient, certains éleveurs ont choisis en effet de vendre leurs moutons sur la toile. Sur le site Ouedkniss.com, les petites annonces ont fleuri à l’approche de l’Aïd, qui sera célébré cette année le 1 septembre. Dans la rubrique  » Divers > Animaux « , on trouve aujourd’hui de très nombreux messages concernant la vente des moutons pour l’Aïd. Les annonces peuvent être triées en fonction du prix et de la wilaya de provenance des moutons. Sur chacune d’elles, l’éleveur précise le poids, le prix et le type d’élevage, photos à l’appui. Je vends des moutons et des agneaux de bonne race Ouled djalel, élevé par moi-même à la wilaya de Djelfa (vente en première main, pas d’intermédiaire), je les vends à Skikda, exactement à la cité de bouyala devant le commissariat. Possibilité de laissez le moutons jusqu’au dernier jour  » note lml1977, de la wilaya de Skikda.

Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs

- Advertisement -
- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

- Advertisement -

Related News

- Advertisement -