Vers le retour à la retraite proportionnelle et sans condition d’âge ?

Alors que l’ancien ministre du Travail El Hachemi Djaaboub avait été, à maintes reprises, catégorique sur l’impossibilité du retour à la retraite proportionnelle et à la retraite sans condition d’âge, voilà que la question vient d’être soulevée après son départ à la tête du département.

Évoquant à chaque fois le déficit que connait la Caisse nationale des retraites comme principale raison, l’ancien ministre avait écarté définitivement le recours à la retraire proportionnelle et à la retraite sans condition d’âge qui a été créée en 1997. Selon lui, « le déficit de la CNR devra s’élever, courant 2021, à près de 690 Mds de Da »

Cependant, et avec la nomination du nouveau gouvernement, le dossier de la retraite proportionnelle après 32 ans de service effectif, devra être rouvert, selon le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Salim Labatcha.

Lire cet article  Le journaliste Rabah Karèche quitte la prison

Intervenant hier lundi depuis Mascara en marge du lancement de la campagne de vaccination auprès des travailleurs, le SG de l’UGTA a affirmé que la loi portant sur la condition d’atteindre l’âge de 60 ans pour prendre sa retraite est une loi injuste envers les travailleurs.

Le président a reçu l’idée à bras ouverts

Selon lui, « cette loi ne comptabilise pas les années au-delà des 32 ans de services, par conséquent, il est injuste d’exiger la condition d’atteindre 60 ans pour un travailleur qui a servi pendant cette période, pour ouvrir droit à sa retraite ».

L’intervenant a également souligné que le président de la République a reçu cette idée, qui lui avait été proposée lors de sa réception d’une délégation il y a quelques mois, à bras ouverts. Selon Labatcha, Tebboune leur a affirmé qu’il était temps de remettre le débat au-devant après l’installation de la nouvelle assemblée.

Lire cet article  Vols Canada - Algérie à 5000 euros : l’interminable calvaire des expatriés algériens

La nouvelle APN aura donc la tâche de la révision et l’instauration de la loi qui consacre le principe de la retraite à l’issue de 32 ans de travail ou de la retraite proportionnelle, la laissant facultative pour ceux qui voulaient continuer à travailler au-delà de cette limite d’âge.

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS