Vers un nouveau geste d’Emmanuel Macron en faveur des harkis

Officiellement, l’initiative s’inscrit uniquement dans le cadre de la politique mémorielle d’Emmanuel Macron depuis le début de son quinquennat. Dans les faits, difficile de ne pas y voir une tentative de resserrer les liens avec une catégorie de population stratégique, dans l’optique de l’élection présidentielle de 2022.

Le chef de l’Etat a prévu d’organiser une réception consacrée à la mémoire des harkis, lundi 20 septembre, à l’Elysée, cinq jours avant le traditionnel hommage national, qui a lieu chaque année. Près de 300 personnes sont invitées, selon la présidence de la République, appartenant pour la plupart à des associations de ces combattants algériens ayant servi la France, avant d’être abandonnés par Paris dans des conditions tragiques. Après les accords d’Evian du 18 mars 1962, nombre d’entre eux furent victimes de sanglantes représailles de la part des nationalistes algériens.

Lire cet article  Covid-19 en Algérie : 166 nouveaux cas, 131guérisons et et 10 décès

Alors que François Hollande avait reconnu, en septembre 2016, « les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis », Emmanuel Macron « veut franchir un nouveau pas » dans la « reconnaissance » de cet « abandon », selon l’Elysée. « Un nouveau chapitre » qu’il entend « ouvrir », sous deux formes différentes.

D’abord, en octroyant un soutien financier plus conséquent à cette communauté. Après avoir annoncé, en 2018, le versement de 40 millions d’euros sur quatre ans, visant à revaloriser les pensions des anciens combattants et à venir en aide à leurs enfants qui vivent dans la précarité, le chef de l’Etat devrait annoncer le déblocage de nouveaux fonds en faveur des harkis et de leurs descendants. La « reconnaissance » inclut « la dimension pécuniaire », indique l’Elysée, en refusant de communiquer le montant exact de cette enveloppe. Manière de laisser à M. Macron le soin de l’annoncer lui-même, lundi.

Lire cet article  Algérie : six choses que vous ignorez peut-être sur Abdelaziz Bouteflika, l'ancien président algérien mort à 84 ans

Algérie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS