VIDÉO. Ce que disait Gaid Salah sur l’armée et le peuple

6

L’armée algérienne est “équipée contre l’ennemi et non pas contre son peuple”, disait le général Ahmed Gaid Salah, dans un extrait d’un discours prononcé lors de l’une de ses visites sur le terrain, partagé sur les réseaux sociaux, depuis la démission de Bouteflika mardi dernier, sous la pression du mouvement populaire.

“C’est une armée du peuple, une armée professionnelle, équipée de toutes les armes, contre l’ennemi et non pas contre son peuple”, a-t-il assuré.

Lundi, le chef d’état-major de l’ANP a appelé à l’application immédiate de l’article 102 de la constitution et dénoncé une bande qui a usurpé la fonction de Président de la république. Il s’est engagé à satisfaire toutes les demandes du peuple, et s’est déclaré à ses cotés.

“Aussi, je suis avec le peuple et à ses côtés pour le meilleur et pour le pire, comme je le fus par le passé, et je m’engage devant Allah et devant la patrie et le peuple que je n’épargnerai aucun effort à cette fin, quoi qu’il m’en coûtera”, a-t-il déclaré mardi dernier.

6 COMMENTS

  1. Chers compatriotes Bonjours;
    Mobilisons-nous contre ce système à commencer par ces 3 personnages nuisibles à L’Algérie ci-joint leurs photos.
    Avec Rigueurs et persévérance de notre force par une conduite pacifique, sans relâche de faire appliquer l’article 7 et 8 et le 24 et le 74 et 75 jusqu’aux bouts chers amis Oui jusqu’aux bouts.
    L’espérance et la lumière de la démocratie juste et participative avec une liberté pour tous tant attendue par ce grand peuple Algérien elle est presque à notre porter
    La victoire nous permet de fleurir la mémoire de nos héros Martyrs de la révolution toute en protège notre mère-patrie Algérie.
    Chers compatriotes nous sommes presque à la fin, L’Union fait la force notre sincérité et la loyauté envers notre L’Algérie nous fait rentrer par la grande porte de l’histoire de ce bas Monde vive L’Algérie libre
    Dr Ismail GUELLIL

  2. Il faut que cette mafia soit éradiqué sans exception, même leur enfants qui se partagés les biens de l’Algerie , car ils avaient le pouvoir du système et étaient protégés par leur parents mafieux il faut les enfermer et les laisser entre les mains des prisonniers les éparpillés dans des prisons, à perpétuité.

  3. Le peuple algérien doit continuer à manifesté contre ce pouvoir voyous voleur corronpue FLN RND Saïd Bouteflika Nacer bouteflika voleur corronpue ce général Gaïd Salah ce pouvoir ce clan bouteflika veut ce maintenir encore au pouvoir en changeant leur système politique qui ferrais croire aux peuples Algérien que ce système dictatorial bouteflikaine corronpue voleur à disparue ce’nacer bouteflika fait encore partie du ministère de la formation ça femme Houda ministre des postes et télécommunications et encore ministre ce premier ministre Bedoui un fidèle de bouteflika bensalah president du conseil de la nation un pure et dure de ce régime dictatorial bouteflikaine corronpue voleur le président du conseil constitutionnel proche de bouteflika ils essaient de dupes le peuple algérien avec c est maneuvre politique ce pouvoir voyous voleur corronpue FLN RND MPA TAJ UGTA affairistes magouilleur voleur corronpue tout c est proche de bouteflika doivent répondre devant la justice algerienne democratique pour avoir pillé détourné les revenus pétroliers de la nation algerienne ce sont enrichis personnellement obetenue des privilèges intérêt personnel aquis des biens immobiliers terrain sont devenus des milliardaires grâce à leur liens avec les bouteflikas Saïd Bouteflika Nacer bouteflika le vieillard Abdelazize bouteflika c est mafia bouteflikaine corronpue le peuple algérien doit ce débarrasser de c est crapules chacals le peuple algérien doit reprendre les choses en main

  4. Bravo Général! Vous avez le discours d’un homme responsable. L’Algérie a rejeté cette famille mafieuse qui s’était installée pour nous déchirer tous à belles dents. Heureusement qu’il y a comme cela a toujours été le cas une armée et un chef raisonnable et courageux pour prendre à bras le corps cette situation inédite dans laquelle enfin, un homme de pouvoir qui pouvait oublier ses responsabilités vis à vis de son peuple, a préféré rentrer dans l’arène quoi qu’il en coute pour nous venir en aide et nous sortir du marécage des Bouteflika . L’indifférence de l’armée face au désarroi du peuple aurait été la pire des choses. Il appartient maintenant au peuple et à ceux qui pensent exprimer ses aspirations les plus profondes d’être à la hauteur et de remiser leurs appétits et leurs ambitions pour mener à bien cette période de transition où tout peut basculer . Leur responsabilité est historique !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here