VIDEO. Djamel Bensmaïl : les déclarations des suspects dévoilées

Dzair Daily – Dans une conférence de presse au siège de l’École nationale supérieure de la Police, plusieurs suspects dans l’affaire Djamel Bensmaïl ont été incarcérés, voici leurs déclarations.

En effet, cet après-midi, une conférence de presse s’est tenue au siège de l’École nationale supérieure de la Police. Présenté par le directeur de la police judiciaire, Mohamed Chakour. Ce dernier affirme avoir procédé à l’arrestation de 36 personnes. Parmi eux, trois (3) femmes. La chaine El Hayat TV les déclarations des suspects dans l’assassinat de Djamel Bensmaïl.

Effectivement, il a été procédé à l’arrestation de presque tous les auteurs. L’opération se poursuit pour appréhender d’autres. D’abord, l’individu qui avait enlevé le téléphone et la pièce d’identité de Djamel Bensmaïl pour ensuite le présenter aux services de police. Il l’a fait par peur que les personnes présentes sur place ne les lui volent, d’après lui.

Lire cet article  Le message très hostile de Tebboune à l'endroit du Maroc

Le deuxième suspect interrogé apparaît dans les mêmes séquences montrant la conférence de presse. Il déclare être monté à bord de la voiture. Et avoir asséné des coups à Djamel Bensmaïl. Il justifie cela, en étant persuadé qu’il s’agissait du personnage derrière le déclenchement des incendies.

En outre, un autre intervenant déclare qu’il était en train d’aider dans l’extinction des feux. Avant d’apprendre de l’arrestation d’un présumé pyromane. Ensuite, suivre la voiture dans laquelle se trouvait le défunt. Le suspect avoue avoir battu le jeune Djimy. Il ajoute qu’il n’a pas l’habitude d’avoir des ennuis et qu’on l’avait trompé.

La femme suspecte avoue avoir appelé à sa décapitation 

Par ailleurs, la personne ayant pris des selfies avec la dépouille du défunt a pour sa part déclaré qu’au moment où il s’est rendu dans la scène du lynchage le défunt a déjà été incinéré. Il avoue avoir partagé une photo en montrant la victime derrière lui. Il poursuit avoir supprimé la photo. Cela avant d’apprendre que la victime était innocente.

Lire cet article  Élections locales : le FLN sera absent dans de nombreuses wilayas

Puis vient la femme qui apparaît dans les vidéos du meurtre qui avait fait le tour des réseaux sociaux. En fait, elle déclare s’être rendue à Larbaâ Nath Irathen, afin de venir en aide aux gens de la région en raison des incendies. Pour ensuite, se retrouver au milieu d’un rassemblement de personnes où se trouvait le corps de la victime. Elle avoue avoir appelé à sa décapitation. C’était parce qu’elle avait peur et ne savait pas quoi faire, a-t-elle déclaré.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS