VIDÉO. Mokrane Ait Larbi répond à Gaid Salah et au porte-parole du gouvernement

0

Le célèbre avocat et militant des droits de l’Homme Mokrane Ait Larbi a affirmé, ce jeudi 11 avril, que « la révolution populaire pacifique va se poursuivre jusqu’à la victoire finale ».

« Les magistrats vont organiser samedi un rassemblement devant le ministère de la Justice à El Biar pour exiger indépendance de la justice », a-t-il annoncé dans une vidéo postée sur son compte Facebook. « Je demande à tous mes collègues de participer à ce rassemblement pour aboutir à l’indépendance de la justice », a-t-il ajouté.

« L’indépendance de la justice c’est la non intervention dans ses affaires ni de la part du président de la République ni du gouvernement ni d’une autre partie ni du chef d’état-major ni du commandement de l’armée », a précisé Me Ait Larbi.

« Le rôle du chef d’état-major, qui a parlé hier de la justice, ne va pas au-delà de pouvoir poursuivre les militaires selon la loi de la justice militaire. Il ne peut pas du tout s’ingérer dans les affaires de la justice civile », a-t-il ajouté.

Mokrane Ait Larbi s’est également exprimé sur la décision du pouvoir d’imposer l’application de l’article 102 de la Constitution. « On ne peut pas réduire la Constitution à l’article 102. S’accrocher à l’article 102 voudrait dire le maintien du système actuel qui est un système corrompu », a-t-il affirmé.

L’avocat a dénoncé « avec force la répression des manifestations pacifiques des étudiants et de toutes les manifestations pacifiques ». Il a critiqué le porte-parole du gouvernement qui a laissé entendre mercredi que la police avait répondu à un comportement violent de la part des étudiants.

« Les étudiants et le peuple ne peuvent pas menacer l’ordre public. Ceux qui menacent l’ordre sont les corrompus, ceux qui transfèrent l’argent à l’étranger, se soignent à l’étranger pendant que les Algériens meurent dans les hôpitaux faute de soins… »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here