in

Viol du mineur de 15 ans, Tadjadit et quatre autres activistes écroués: les chefs d’accusation

Tsa-algerie– Mohamed Tadjadit, surnommé le poète du Hirak, plusieurs fois détenu, a été de nouveau placé en détention provisoire dans le cadre de l’affaire du mineur de 15 ans qui a accusé des policiers de lui avoir fait subir des sévices, après son arrestation au cours d’une marche samedi à Alger.

Le mineur avait été interpellé samedi dernier au cours d’une tentative de marche à Alger, à sa sortie du commissariat, le soir même, il a été filmé en sanglots, affirmant avoir subi des sévices. Dans la vidéo largement partagée, apparaissait, entre autres, Mohamed Tadjadit.

Les chefs d’accusation

Selon Me Allili Yamina, citée par la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), ils sont accusés d’ « association de malfaiteurs », « diffusion de fausses informations de nature à troubler l’ordre public », « atteinte à la vie privée d’un enfant et son exploitation à des fins contraires à la morale », « incitation à la débauche » et « détention de stupéfiants ».

Des chefs d’inculpation confirmés par Me Madjid Hachour qui parle d’ « accusations assez lourdes ».

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *