«Vision commune avec le peuple» : quel message veut faire passer Gaïd-Salah ?

«Vision commune avec le peuple» : quel message veut faire passer Gaïd-Salah ?

Par Karim B. – Le discours du chef d’état-major de l’ANP, ce dimanche matin, le troisième en quelques jours, contient-il des messages codés ? Ahmed Gaïd-Salah a, en effet, affirmé que «l’armée et le peuple ont une vision commune de l’avenir» et que l’ANP est «fière d’être issue de ce peuple».

Le discours du chef d’état-major diffère radicalement de ses premières piques à travers lesquelles il avait menacé de réagir en cas d’atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays. Que signifie ce changement de ton qui intervient après un éditorial de la revue El-Djeïchdont il semble qu’il a été rédigé pour «corriger le tir» et tempérer les propos de la hiérarchie militaire dont le premier responsable a paru soutenir le cinquième mandat contre la volonté de la rue ? A ce revirement s’ajoute les messages du président Bouteflika qui salue le caractère pacifique des manifestations tout en mettent en garde contre les «tentatives de récupération».

Assurément, le pouvoir joue la carte de l’apaisement pour éviter tout débordement. Les nombreuses sorties du chef d’état-major de l’ANP pallient l’éclipse des partisans zélés du cinquième mandat qui avaient occupé les devants de la scène bruyamment avant de s’évanouir, fuyant le rejet par la rue du statu quo et de tout ce qui représente le système dans sa double composante, pouvoir et opposition.

L’armée adopte une position neutre dans la crise politique qui secoue le pays, en dépit des premières mises en garde de Gaïd-Salah qui paraissent participer d’un empressement motivé par une crainte justifiée par la tournure qu’allaient prendre les manifestations, d’autant que de nombreux médias et observateurs mettaient en garde contre des tentatives de provoquer des troubles en Algérie.

Le sens élevé de patriotisme chez les citoyens et la maîtrise parfaite de la situation par des services de sécurité au professionnalisme irréprochable, ont dissipé les appréhensions de la grande muette qui suit le cours des événements tout en se gardant de s’en mêler directement. Pour l’instant, en tout cas.

K. B.

Source : algeriepatriotique

algeriepatriotique