Voici le résultat des mobilisations pour soutien aux atteints du covid-19

Algérie- Le générateur d’oxygène acquis, après la grande mobilisation des associations, des comités de village et de la diaspora de la daïra de Boghni établie à l’étranger a été mis en marche. Ce qui a été un grand soulagement pour la population et des responsables de l’hôpital Si Ahmed-Youcef, qui a été, durant plus d’un mois, au-devant de l’actualité locale.

Le manque d’oxygène a été à l’origine de nombreux décès dans les wilayas d’Algérie. Mais aujourd’hui, cet appareil est opérationnel et il répond déjà à la demande des malades hospitalisés en attendant le deuxième générateur payé par le patron de la laiterie Soummam, Hadj Hamitouche. Il est à noter que si le nombre d’hospitalisation est stable, les décès sont toujours enregistrés dans cet EPH. «Rien que pour la journée de mardi, nous avons eu deux enterrements», a confié un habitant d’Ath Mendès à la périphérie de Boghni.

Par ailleurs, il est à signaler que la maison de jeunes d’Ath Mendès qui devait accueillir des malades est entièrement équipée et n’attend que le feu vert de la Direction de la santé et de la population pour sa mise en service. «Elle peut accueillir jusqu’à 30 malades.
Nous avons tout mis en place. Il ne manque rien pour sa mise en marche. Nous avons même 45 bouteilles d’oxygène. Seulement, nous attendons un signe de la part de la DSP. Les malades seront hospitalisés dans les meilleures conditions possibles», affirme, pour sa part, Tahar Baiche, président du comité de village d’Ath Mendès et membre de la cellule de crise installée justement pour mettre les moyens nécessaires aussi bien pour l’achat du générateur d’oxygène que pour désengorger l’hôpital de la ville saturé avec l’incroyable flux de malades observé depuis le début du mois de juillet.

Lire cet article  Bourse d'étude en France pour les étudiants de l’université de Tizi-Ouzou

La cellule de crise est en alerte et suit avec attention l’évolution sanitaire à Boghni, a-t-il ajouté. De son côté, M. Mohamed Akli Lanak, président de l’association Tagmats Ali Zamoum, a rassuré qu’en plus de tous les moyens de l’association mis à la disposition de l’hôpital, entre autres, ses concentrateurs et ses ambulances, d’importants lots de médicaments ont été acheminés vers cet EPH.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS