voici le véritable bilan des manifestations de joie des supporters de l’équipe d’Algérie en France

Algérie –Apres avoir remporté la première fois de son histoire, la Coupe arabe en battant la Tunisie de deux buts à zéro. Une véritable liesse populaire s’est emparée des rues de plusieurs grandes villes françaises cette liesse populaire a engendré plusieurs conséquences donc des arrestations et des garde-à-vue. Nous vous invitons a découvrir le véritable bilan des arrestations 

 

430 supporters verbalisés et 25 autres placés en garde-à-vue, c’est le bilan qui est survenu après la manifestation de joie des supporter algérien suite au triomphe de la sélection nationale algérienne de football. Avec moins 3 millions de personnes vivant en France. Il était donc prévisible que la victoire de l’Algérie à Doha donne lieu à des scènes de mensonges et des manifestations de joie dans les rues de Paris ainsi que d’autres importantes villes françaises comme Lyon ou Marseille. Ou, en pleine campagne électorale pour les présidentielles françaises prévues en avril 2022, ces manifestations populaires ont provoqué l’ire de nombreuses politiques françaises suscitant par la même occasion une couverture politique très controversée axée uniquement sur les dérapages de ces partisans algériens qui auraient voulu des incidents notamment à Paris.

Il s’avère que ces affirmations sont totalement infondées et les annonces faites par la majorité des médias français ont été largement exagérées en s’appuyant sur des faits sciemment gonflés. Preuve en est, une note de cabinet du préfet de Police de Paris Didier Lallement, datée du 19 décembre et révélée par le magazine Le Point, affirme au contraire qu’ » aucun incident particulier n’a été signalé » sur l’avenue des Champs -Élysées, où de nombreux soutiens algériens s’étaient regroupés, bloquant pendant un temps court la circulation automobile.

A Paris, le bilan de la Préfecture de Police fait partie de 430 supporters algériens verbalisés, 31 supporters algériens interpellés dont 25 ont été placés en garde-à-vue. « Au total, sur l’ensemble du ressort de la PP, les policiers ont arrêté 37 personnes, dont 30 ont été placées en garde à vue. Dans l’Hexagone, avec les interpellations parisiennes, le chiffre monte à 55 », indique ainsi à ce sujet Le Point sur son site internet.

« Sur le secteur Barbès-République, les forces de l’ordre voilaient également au grain. Elles ont dénombré jusqu’à 350 supporteurs en liesse, dont quelques-uns ont lancé des fumigènes. La foule s’est dispersée vers 23 heures, sans incident », a encore rassuré la même source qui cite toujours le rapport du préfet de Police de Paris Didier Lallement.

Enfin, signalons que sur le plan judiciaire, seulement 6 partisans algériens ont été présentés à un officier de police judiciaire pour un rappel à la loi. Un seul a été déféré devant un et trois d’entre eux ont vu leur garde à vue prolongée, dont un SDF et une personne de 18 ans ayant insulté la police. Un jeune homme de 23 ans a été convoqué pour conduite en état d’ivresse, tandis qu’un autre, dans le même état et porteur d’un drapeau algérien, n’a fait l’objet d’aucune poursuite.




Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL