Vols Algérie : Air Algérie est en grande difficulté

AlgérieLa pandémie du coronavirus a eu des répercussions sans précédent sur de nombreux secteurs d’activités en Algérie. Le domaine du transport aérien est sans doute celui qui a connu le plus gros contre coup.

Au tout début de l’avènement de la pandémie du coronavirus, la quasi-totalité des avions à travers le monde fut clouée au sol. L’activité aérienne était quasi nulle et les différentes compagnies ont enregistré d’immenses pertes.

Air Algérie n’a pas été épargné et le fleuron de l’économie nationale a failli mettre la clé sous la porte. En effet, il aura fallu l’intervention du gouvernement pour limiter les dégâts et sauver l’essentiel.

Air Algérie, à quand le bout du tunnel ?

Depuis lors, la compagnie a entrepris un certain nombre de réformes afin de remonter la pente. Malgré les efforts, les résultats se font toujours attendre. Les vols ont repris il n’y a pas si longtemps et le trafic est un peu faible.

Lire aussi :
Le variant Omicron aura t-il raison de la CAN 2021 ? Mahrez, Salah, Mané pourrait être bloqués par leurs clubs

À cause des différentes restrictions aux quatre coins du monde, Air Algérie n’arrive pas à se positionner sur de nombreux, ce qui a pour conséquence d’entraîner de lourdes pertes. De nombreux avions de la flotte d’Air Algérie sont actuellement cloués au sol et selon de nombreux spécialistes de l’aviation cela constitue un véritable handicap.

En effet, lorsqu’un avion ne vole pas, il s’use beaucoup plus rapidement et son coût d’entretien est très élevé. Ce contexte n’est pas du tout favorable à Air Algérie dont les caisses sont dans le rouge et où il faut réaliser des économies. À titre de comparaison en 2019, Air Algérie enregistrait 250 vols par jour. Actuellement en 2021, la compagnie peine à assurer 49 vols par semaine.

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL