Washington confirme l’implication de Houda Feraoun dans la corruption

6

Le secrétaire d’Etat américain a cité l’Algérie dans un message adressé aux ministres des Télécommunications réunis ce mardi à Bruxelles. «Huawei est accusé de corruption dans des pays comme l’Algérie, la Belgique et le Sierra Leone», a affirmé Mike Pompeo dans son réquisitoire contre le géant chinois des télécommunications. Si la guerre technologique qui met aux prises la première puissance mondiale et le géant chinois est loin de concerner l’Algérie, un pays très en retard sur tous les plans dans ce domaine, la déclaration du secrétaire d’Etat américain confirme, cependant, que le dossier Huawei en Algérie, dans lequel sont impliqués Houda-Imane Feraoun, de hauts responsables et des hommes d’affaires proches des cercles du pouvoir, est suivi à la loupe par l’ambassade des Etats-Unis à Alger et les services du renseignement américains.

Lire aussi  Confidentiel. Djamel Ould Abbès atteint de sénilité et raconte aux juges que Bouteflika lui parle toujours

En octobre dernier, un lanceur d’alerte algérien, membre d’une organisation indépendante de lutte contre le crime économique, affirmait que pas moins de cinquante plaintes ont été déposées auprès de la justice algérienne contre Houda-Imane Feraoun et ses proches collaborateurs mais que celle-ci, au lieu d’instruire les dossiers en sa possession qu’elle a complètement ignorés, a, au contraire, adressé une convocation à l’auteur des plaintes en question pour «diffamation».

Des dossiers volumineux ont été montrés par ce citoyen qui a pris sur lui de dénoncer la prévarication et la collusion entre les hommes politiques et les hommes d’affaires véreux, citant de nombreux noms, dont certains sont en prison et d’autres toujours en liberté car, a-t-il dit, «ils sont couverts par le pouvoir». Le lanceur d’alerte, qui s’est engagé à révéler le contenu de ces dossiers au fur et à mesure, a dit regretter de devoir agir ainsi après que la justice eut fait preuve de complaisance à l’égard des responsables incriminés «avec preuves et dossiers à l’appui».

6 Commentaires

  1. Ne vous faites pas de soucis et surtout ne croyez pas aux déclarations de notre général et son sinistre de l’injustice, Mme Faraoun est intouchable, ainsi le colonel boudaouad, général Belkcir son épouse, Mr Zaalane, Ould Kaddour, est un grand nombres de hauts gradés et certains dirigeants, on juge uniquement ceux qui ont pas obéi aux ordres de la famille du général major, où sont ils les coupables de la mort de l’ex wali d’Annaba, si messieurs Zaalane et Belkcir sont innocents, ils n’existent pas de coupable, drôle de dictature, bizarre comme dirigeants

  2. Tous les moyens sont bons pour porter atteintes au processus de démocratisation en Algerie.
    Le peuple est conscient. Il est vigilant des dangers intérieurs et extérieurs qui desinforment le public.

  3. Salam,
    S’il n’y a pas de justice sur terre, il y aura une justice divine.le plus important, il faut continuer le combat contre l’injustice ; la HOGRA et la corruption sous toute ses forme ,jusqu’à l’éradication de toute cette salissure hors normes. Bon courage.

  4. salâmes ;cette femme son nom et synonyme de corruption de trahison et de falsification et autres , mais le révère de la médaille et proche soit elle soit les hommes de pouvoir vue qu’ils n’ont pas peur de dieu et ignorer le peuple , la chute sera vertigineuse et l’histoire ne les oublie pas . ces gens ont oublier leur dignité leur religion leurs martyres
    leurs principes , bref des gens comme ca ils faut les décapiter la pigne de mort et rien contre ce qui ont fait au pays , j’espère de tous cœur que le hirak sort vainqueur de cette lutte et la ??????????. bon courage a tous les algériens .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici