Yacine « El-Kourdi », de tortionnaire à relais médiatique de Tartag

1

Algérie – Durant la décennie noire, certains ont su trouver la formule pour assouvir leur désires criminels tout en étant sous couverture, pour s’assurer de meilleurs lendemains.

Yacine Merzougui, alias « El-Kourdi » ou le kurde, continue toujours de sévir à travers son site dédié au lynchage et à la propagande : bourse-dz. Cet ancien chef de bureau du FIS, parti islamiste dissous, à Constantine, avait été arrêté par le général Hassan, alors colonel et chef du CPMI de cette wilaya.

Remis au Colonel Hocine « Boulahya », Yacine Merzougui avait contraint d’accepter pour sauver sa peau de collaborer avec les services de renseignement. Cependant, sa nature de criminel a toujours pris le dessus, au point de soumettre aux pratiques de torture les plus atroces des suspects. L’ancien journaliste algérien Réda Hassaïne en a d’ailleurs témoigné dans l’un de ses livres.

Après la décennie noire, c’est le général Hassan, alors patron de la lutte antiterroriste au DRS, qui a fait de lui son protégé. Mais en 2014, ce général avait été emprisonné et le DRS a été très vite dissous. Après une courte traversée du désert, Yacine Merzougui a été récupéré par Athmane Tartag, coordinateur des nouveaux services de renseignement DSS.

Ses liens avec le désormais ex-puissant homme fort du renseignement algérien lui avaient permis de se rapprocher de Sonatrach, au sein de laquelle il deviendra officieusement conseiller du PDG. En contrepartie, il servait de relais médiatique de Tartag, en s’en prenant à tous ceux qui constituaient un obstacle.

Aujourd’hui, Tartag est en prison, poursuivi pour « complot contre l’autorité de l’Armée et de l’Etat ». Malgré cela, « El-Kourdi » profite toujours de sa proximité avec les « ripoux » de l’ancien service du renseignement pour continuer de faire marcher son business.

Avec la réouverture de plusieurs anciens dossiers et scandales, la justice algérienne qui se dit libérée s’intéressera-t-elle à ces crimes qui restent impunis depuis des décennies ?

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here