Zinedine Zidane serait-il impliqué dans une affaire de dopage ?

Algérie –Apparemment Zinedine Zidane continue encore de faire la Une des médias. Puisqu’il ne se passe pas un jour en effet, sans que son nom ne soit cité proche de tel ou tel club, si ce n’est pas pour évoquer ses sorties en famille et ses nombreuses activités caritatives.

Mais cette fois, c’est une sordide affaire de dopage qui surgit à nouveau, du temps où l’enfant de Marseille illuminait les stades par ses magnifiques chevauchés avec le maillot du prestigieux club italien de la Juventus de Turin. Une affaire qui remonte à la fin des années 1990 et qui a déjà été soulevée par plusieurs médias en Franc et en Italie.

Un international malien cite le nom de Zidane pour évoquer son histoire avec le dopage

Mais comme le nom de Zidane est porteur sur le plan médiatique, voila qu’un footballeur franco-malien, peu connu, a réussi à déterrer cette affaire, offrant ainsi l’occasion à certains « spécialistes » de « mouiller » à nouveau le grand footballeur Zinedine Zidane dans une histoire de dopage. Dans un documentaire intitulé « Destins brisés » diffusé mardi 8 novembre par la chaîne française L’Equipe TV, l’ex-international malien Garra Demblée est revenu sur sa courte carrière professionnelle, qui l’avait mené de l’AJ Auxerre au championnat de Bulgarie ; une carrière marquée par plusieurs affaires liées aux stupéfiants et au dopage. Renvoyé par l’AJ Auxerre pour indiscipline et non retenu par Liverpool pour avoir consommé du cannabis puis incarcéré pour viol à Rome, l’attaquant Garra Demblée, alors âgé de 24 ans, a cru lancer sa carrière en Bulgarie. Une mission qu’il avait bien entamée, lui qui s’est distingué sous le maillot de Lokomotiv Plovdiv à l’hiver 2010, avant de confirmer la saison suivante avec le Levski Sofia, où il finit la saison avec 37 buts en 39 matches.

Lire aussi :
Riyad Mahrez dément tout départ de City cet hiver

Garra Demblée accuse Zidane d’avoir pris « de la créatine » en Italie

Malgré ses belles prestations sur les terrains en Bulgarie et son grand apport à l’attaque de la sélection malienne, Garra Dembélé garde toujours en mémoire les pratiques douteuses du club bulgare. « En Bulgarie, quand on finissait les matchs d’Europa League, on prenait des perfusions », a-t-il confié à La chaîne L’Equipe. « Il y avait une infirmière en blouse blanche. Juste après le match, j’enlevais mes crampons et je prenais les perfs, parce qu’on avait d’autres matchs qui arrivaient, deux ou trois jours après », ajoute-t-il. Durant son témoignage, le joueur malien ne s’est pas empêché de faire une comparaison avec Zinedine Zidane comme pour attester que « Zidane, il a bien pris de la créatine quand il est parti en Italie. En France, ce n’était pas autorisé. Il a pris de la masse musculaire, il s’est développé » lance-t-il. « Ça ne fait pas rêver, mais c’est la vérité. C’est comme ça. On voit le foot à la télé. Mais quand vous êtes à l’intérieur, c’est un milieu qui est compliqué », évoque t’il.

Lire aussi :
Voici la réaction de l’ambassadeur de France en Algérie à propos des visas

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL