Zitouni : Réunir les moyens nécessaires à la prise en charge du volet social des Moudjahidine et de leurs ayants-droit

1

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Tayeb Zitouni a mis l’accent dimanche à Alger sur la nécessité d’assurer tous les moyens nécessaires en vue de prendre en charge le volet social des moudjahidine et de leurs ayants-droit ainsi que la préservation de la mémoire collective de la nation et le legs historique du pays.

S’exprimant lors d’une conférence de presse animée en marge d’une rencontre d’évaluation annuelle du secteur, le ministre a souligné l’impératif de “généraliser la décentralisation de la décision au sein des différentes directions de wilayas au profit des Moudjahidine et de leurs ayants-droit en vue d’accélérer le règlement des différents problèmes des moudjahidine et des ayants droit au niveau local, et ce, conformément aux lois et à travers l’utilisation des nouvelles technologies”.

Il a insisté sur la nécessité de “promouvoir la prise en charge sociale et médicale et renforcer les activités de divertissement au niveau des centres de repos relevant du secteur au profit de cette catégorie, notamment pour les invalides de la guerre de libér ation”.

Concernant la préservation de la mémoire nationale, il a rappelé les travaux en cours dans ce domaine en vue de sauvegarder “l’histoire nationale riche en hauts faits”, relevant l’existence de “43 musées historiques au niveau national dont la mission est de préserver la mémoire pour les générations montantes et faire connaitre l’histoire de l’Algérie”.

Lire aussi  42 nouveaux cas confirmés et un autre décès enregistrés en Algérie

Il a également souligné l’importance de “réajuster et actualiser les données disponibles recueillies avant de les transmettre à la direction centrale du patrimoine culturel et historique lié à la guerre de libération et la résistance nationale”.

M. Zitouni a cité, dans ce cadre, la réception vers la fin de l’année un nouveau musé à Relizane après l’achèvement de sa restauration ainsi que l’entame de l’aménagement d’autres musés dans plusieurs wilayas, appelant à ouvrir ces musés le matin tôt et les fermer tard dans la nuit en vue de permettre au public, notamment les étudiants et les enseignants, de découvrir la mémoire nationale”.

Il a appelé à “doter ses espaces d’ouvrages et d’archives sur la Guerre de libération et à faire des témoignages vifs et définir les sites de batailles, les opérations de fidaï et les tombes des chouhada dans toutes les régions du pays”.

“Il sera procédé prochainement à l’organisation d’une exposition it inérante qui va sillonner toutes les wilayas du pays pour permettre aux écoliers de connaître les exploits historiques de la Guerre de libération et ce dans le cadre de la préservation et de la consécration de la mémoire de la nation auprès des générations montantes”, a ajouté le ministre.

Lire aussi  Le président de la Commission de l’UA mis en quarantaine

Rappelant l’importance de la célébration des fêtes nationales, le ministre a souligné que “la loi sur les fêtes nationales sera actualisée prochainement par le rajout d’autres fêtes historiques, pour la soumettre ensuite au Gouvernement et au Parlement pour examen et vote”.

Après avoir mis en exergue l’importance de réaliser des films historiques sur les chouhada et héros de la Révolution, M. Zitouni a indiqué qu’un film sur la personnalité du chahid Zighoud Youcef sera produit et tourné avant la fin de l’année en cours, outre deux autres films sur les chahid Mohamed Bouguerra et Si El Haoues.

Il a ajouté l’impératif “de revoir la loi relative au moudjahid et au chahid en adéquation avec les exigences de l’Algérie nouvelle à laquelle tout un chacun aspire”, relevant quelques articles “défavorables”, ce qui implique la nécessité “d’enrichir à nouveau et d’examiner cette loi”.

Concernant la récupération des archives nationales en France, le ministre des Moudjahidine a affirmé que “tous les dossiers soulevés à c e propos pour récupérer les archives constituant la mémoire collective de la nation algérienne, seront examinés dans le cadre d’une commission mixte entre les deux parties”, se disant optimiste, par ailleurs, quant à “une solution prochaine à cette question”.

 

Source article : dknews-dz.com

1 COMMENTAIRE

  1. PRESQUE TOUS LES ALGERIENS CONNAIT L’HISTOIRE DE LA GUERRE D’ALGÉRIE AVANT L’INDÉPENDANCE 54/62
    ET APRES L’INDÉPENDANCE 1962/2020
    C PAS LA PEINE DE NOUS LE REDIRE PUISQUE VOUS AVEZ FALSIFIER L’HISTOIRE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici